vendredi 11 mai 2018

Assises de l'eau



En novembre 2017, lors du congrès des maires, Emmanuel Macron avait annoncé des Assises de l'eau pour, entre autres, lutter contre les fuites, suivant en cela les préconisations des principaux acteurs de la filière de l’eau qui en espèrent des retombées financières importantes.


Ces assises se sont ouvertes le 24 avril dernier.
Son 1er comité de pilotage a établi le calendrier pour l'année en cours:
- d'avril à juillet: le renouvellement des réseaux
- d'août à novembre: la résilience des territoires au changement climatique


Elles doivent aider les élus locaux à exercer la compétence eau et assainissement. Une consultation sur internet sous forme de questionnaire leur est destinée afin qu'ils donnent leur avis sur leurs réseaux, qu'ils fassent des propositions ou qu'ils fassent part de leurs attentes.


Dans ce questionnaire l'Etat qui considère déjà que la compétence eau et assainissement n'est plus du ressort des communes organise une fois de plus la régression de toute action publique en incitant les collectivités à diminuer leurs dépenses en faisant appel à des capitaux privés.


Une fois de plus ce sont les usagers qui paieront la facture..







Le questionnaire







lundi 30 avril 2018

Multinationales



1) Dans la tourmente, le SIAAP remunicipalise l’usine de traitement de Valenton qu’il avait confiée à Veolia

 


Oligopoly : comment une poignée de grandes entreprises peuvent soumettre des secteurs entiers à leur loi

 














 


samedi 31 mars 2018

Orléans Métropole met fin à la gestion en régie de l'eau à Chanteau et à Marigny-les-Usages




Jeudi 29 mars la Métropole a voté très majoritairement le principe de recours à une concession (4 élus ont voté contre et 4 autres se sont abstenus) pour la gestion de l'eau potable de 7 communes qui appartenaient à 2 syndicats, aujourd'hui dissous, de production et de distribution d'eau potable. Cette future concession concerne:

- Boigny, Bou, Chécy, Combleux, Mardié
L’eau de ces 5 communes qui faisaient partie du SIAEP est gérée par la Nantaise des Eaux (c’est SUEZ l’actionnaire majoritaire) et le contrat de Délégation de Service Public (DSP) prend fin le 31 décembre 2018

- Chanteau et Marigny les Usages.
Ces 2 communes faisaient partie du SIVU, syndicat des eaux dissous le 31 décembre 2017. La gestion de l’eau fournie par le SIVU s’effectuait en régie.



Orléans Métropole a prévu de réorganiser totalement ses services Eau et Assainissement. Cette réorganisation prendra effet le 1er janvier 2024, la plupart des contrats de DSP qui lient la moitié des communes de la Métropole à des opérateurs privés prenant fin le 31 décembre 2023.

Jusqu'à cette date, l'intercommunalité s'était engagée à maintenir le statu quo sur les modes de gestion en prolongeant ou en renouvelant les DSP qui arrivaient à échéance avant fin 2023 et en maintenant les régies là où elles étaient présentes.  



Le regroupement de ces 7 communes en 1 seule entité qui sera gérée en concession revient, de fait, à privatiser l’eau de 2 communes en régie.

Il est à noter que les maires de Chanteau et de Marigny ont voté la privatisation de la gestion de l'eau de leur commune. Les usagers ont-ils été associés à cette décision? On peut craindre que non..  




Cette proposition de concession avait été présentée le 13 mars à la CCSPL (Commission Consultative des Services Publics Locaux) de la Métropole.

Cette commission dont Eau Secours est membre permet aux usagers d’obtenir des informations sur le fonctionnement effectif des services publics, d’être consultés sur leur organisation et d'émettre des propositions.



Vous trouverez ci-dessous les arguments de la Métropole pour une gestion en concession et la réponse qu'Eau Secours a adressée aux membres de la CCSPL.




Document de la Métropole

























 Réponse d'Eau Secours









Réunion publique le 3 avril à 20h30 à Olivet sur la provenance et la qualité de l'eau potable de la Métropole